jeudi 21 juillet 2011

Urbanaïseur

Pour nos freestylers agacés par les pitoyables aventures de la bande à Bilel, let's get high, so high, aux sons des vivantes ondes musicales émergeant de nos rues qui n'attendent plus que nous!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire